Histoire de L'Akita Inu

 

Akita est le nom d'une province située au nord de l'ile de Honshu au Japon. Le mot "inu" signifie "chien" en japonais.

L'Akita Inu remonte à plus de 3000 ans. L’Akita Inu date du 17e siècle. Il fait alors office de chien de chasse (l’ours, le cerf et le sanglier) ainsi que de garde du corps des Samouraïs. Seuls les nobles avaient le droit de posséder des Akitas Inu, symboles de bonheur et de prospérité. 

L'Akita fut au bord de l'extinction pendant la Seconde Guerre mondiale. On utilisait la peau pour confectionner des vêtements. La police captura tous les chiens sauf les bergers allemands. Les propriétaires contournent la loi en les cachant dans les montagnes. La robustesse ainsi que leur instinct de chasse les a aidés à survivre.

C'est en 1908 que le gouverneur de la préfecture d'Akita interdit les combats. Dans le but de préserver la pureté et la race, la Société de préservation de l'Akita Inu voit le jour en 1927.  Par la suite, il fût nommé monument naturel en 1931, ainsi tous les efforts nécessaires ont été fournis pour préserver la race et retrouver le standard. 

Voilà ce qui nous donne cette race si extraordinaire.